Bienvenue

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

S'enregistrer
Mot de passe perdu ?

Sur Facebook

Partenariat

Aucun partenariat actuellement

Lecteur Radio techno

Agenda des soirées électroniques :


Samedi 12 Mai 2018 :Revenir à aujourd'hui
LundiMardiMercrediJeudiVendrediSamediDimanche
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Mapping Festival : Mapping LIVE #2

Le 12-05-2018 | Genève


C’est sous la bannière Mapping LIVE que les vendredi 11 et samedi 12 mai déploieront un florilège d’exploration artistique et technologique, réunissant de façon évolutive la pointe de la création audiovisuelle du moment, égrenée sur une séquence de 12 heures d’affilée.

Kia Mann - DJ set (CH)
Kia Mann, basée à Berne, a fait ses premières apparitions en tant que DJ lors de ses études à Vienne. Elle a appartenu au collectif Pomeranz et a été résidente de leurs célèbres soirées. Ses DJ sets et mix mélangent différents styles, des marges de l’obscure art-pop à la leftfield house et au martèlement de la techno.


Physical Rhythm Machine / Boem BOem
Installation performative de Philip Vermeulen (NL)
L’installation de Philip Vermeulen est un instrument acoustique immersif et viscéral. Des balles de tennis, expulsées par deux puissants lanceurs mécaniques, frappent de plein fouet deux caisses de résonance. C’est ainsi que Physical Rhythm Machine «produit» différentes compositions: les rythmes funky créés par Vermeulen rencontrent les «rythmes» algorithmiques non métriques initiés par la machine elle-même. D’une violence cinglante, ces compositions font vibrer l’espace et le corps du spectateur.

Chronostasis
Performance audiovisuelle de Antoine Schmitt (FR) et Franck Vigroux (FR)

La chronostase est une illusion cérébrale qui correspond à ces moments durant lesquels le temps semble s’arrêter. La performance audiovisuelle Chronostasis reproduit ce sentiment en dilatant à l’extrême un instant présent catastrophique, par des étirements et des inversions du temps sur toute la durée de la performance. Une explosion de pixels carrés se reproduit perpétuellement à des temporalités différentes et simultanées, au ralenti, en accéléré, au temps présent répété, à l’envers. La musique constituée de matériaux électroniques, accords et drones, agglomère et dissocie des déphasages, ralentissements, accélérations et autres micro-variations harmoniques. L’instant présent se fige et se diffracte indéfiniment, le passé et le futur cessent d’exister, dans cette cinquième collaboration entre Antoine Schmitt et Franck Vigroux.

Vector Synthesis
Performance audivisuelle de Derek Holzer
Vector Synthesis est un projet artistique audiovisuel et informatique qui utilise la synthèse sonore et les graphiques vectoriels pour explorer la connexion directe entre son et image. Il s’inspire des travaux historiques d’artistes tels que Mary Ellen Bute, John Whitney, Nam June Paik, Ben Laposky, et Steina & Woody Vasulka, parmi beaucoup d’autres, ainsi que des idées d’archéologie médiatique et du recyclage créatif des technologies obsolètes. Des ondes acoustiques contrôlent les mouvements verticaux et horizontaux ainsi que la luminosité d’un simple faisceau lumineux pour tracer des formes, des points et des courbes dans le tube d’un moniteur vectoriel analogique, mettant son et image en relation directe. Il s’agit là de l’exploration d’une technologie autrefois courante et aujourd’hui mise au rebut, liée aux utopies et dystopies d’une autre ère.

U-AV
Performance audiovisuelle de Macular
Dans la série U-AV, Macular (Joris Strijbos et Matthijs Munnik) construisent des paysages synesthésiques à partir de structures sonores électroniques, de vidéos génératives et de lumière stroboscopique. Ce projet est le fruit d’une recherche sur les effets secondaires de la perception humaine et la manière dont les yeux perçoivent la complexité visuelle en combinaison avec des scintillements externes et de fortes pulsations sonores. La lumière stroboscopique est utilisée à des fréquences et tonalités de couleur spécifiques afin d’induire des images hallucinatoires qui se fondent aux motifs stroboscopiques dans la projection vidéo. Sans relâche, l’installation stimule à l’extrême les sens audiovisuels, de sorte que l’œuvre se révèle et enveloppe le spectateur dans une zone méditative et hypnotique où il peut rêver au gré des mondes abstraits qui défilent.

Alessandro Cortini presents AVANTI
Performance audiovisuelle de Alessandro Cortini
Avec une fluidité cinématique, Alessandro Cortini (guitariste de Nine Inch Nails et How To Destroy Angels, travaillant aussi sous la bannière SONOIO) associe musique et souvenirs à travers l’évocation scintillante de son projet AVANTI. Embrassant le panorama visuel des vieux films familiaux en Super 8 de son grand-père – instantanés de sa tendre enfance, du mariage de ses parents, des sorties familiales – il crée un autoportrait dynamique, réfracté par la mémoire et la mélancolie du souvenir chantées par ses instruments, comme l’encre qui noircit la page de l’écrivain. Au départ simple improvisation à l’aide d’un Synthi AKS, le projet AVANTI a rapidement évolué pour aboutir à la rencontre entre mémoire vivante et son. L’effusion des sentiments crée ici un souvenir organique, traverse un pont narratif, rattache la mémoire visuelle du passé à l’interprétation expressive du présent, pour finalement se tourner vers l’avenir et avancer.

NSDOS (FR)
Nouveau phénomène de l’electro française, NSDOS emploie une approche hyper empirique voire organique de la musique. En posant des capteurs sur des arbres, des insectes, le public en transe – un peu partout où il passe – il retranscrit le mouvement naturel des choses qui l'entourent en sons. Après trois maxis (Lazer Connect en 2013, Female Guest en 2015, tous deux sur le label Clekcleckboom Recordings, et Money Exchange publié en 2016 sur son propre label Standalone Complex), son nouvel album, Intuition est comme l'aboutissement de cette approche. C’est en Alaska que NSDOS a posé ses bagages et composé son album, en extérieur. Inspiré des stations météorologiques et selon un principe de «bio feedback», l’artiste a sondé les éléments naturels environnants pour les transformer en data puis en textures sonores, en nappes et en rythmes. Une expérience unique, saluée par la critique.

Lanark Artefax
Le musicien électronique Lanark Artefax, basé à Glasgow, s’est fait connaître après la sortie de son EP Glasz sur le label UIQ de Lee Gamble en 2016. Après avoir été soutenu par des poids lourds comme Björk et Aphex Twin, il est revenu en 2017 avec un EP pour le label Whities de Nic Tasker, acclamé par la critique qui le considère comme un des jeunes artistes actuels les plus prometteurs du Royaume-Uni. Il inaugure son live show à Unsound en 2017, ce dernier étant largement salué comme l’un des points forts du festival.